Tito : Hey salut patron ! alors comment ça roule ?

Max : Pas trop mal... Vous et moi on en a vu des trucs pas vrai. Papy et le reste de la famille qui coupaient leurs pizzas en deux pour arriver à nourrir les mômes. Ca nous a aidé à tenir quand on avait rien à becqueter pendant la grande depression. Ca c'était une drôle de période...

Tito : T'as raison patron, y a eu beaucoup de changements depuis hier

Max : Ce n'est pas tellement les changements qui m'embêtent mon vieux Tito, c'est plutôt que rien n'est plus pareil. T'imagines que les gosses veulent venir avec leurs parents prendre des leçons de fox trot et maintenant les gosses, ils veulent se balader partout dans le monde. Ils veulent faire cinquante quatre pays en deux semaines. Ah ! je te jure cette fois-ci je me sens dépassé...

Tous les spectateurs qui écoutent la chorale ont l'air de terriblement s'ennuyer. Baby semble sans vie, appuyée contre le mur. Gros plan sur la porte d'entrée, une ombre s'approche derrière les rideaux... La porte s'ouvre : c'est Johnny. Il s'avance d'un pas décidé...

Ses amis : Regardez ! c'est Johnny... Comment ça va Johnny ?

Johnny scurte la salle du regard et aperçoit enfin Baby. Il s'approche, soudain Baby s'anime...

 

Johnny : On laisse pas Baby dans un coin ! suis moi...

Johnny prend Baby par la main. Jack se lève de sa chaise mais Marjorie l'arrête. Les deux jeunes gens se dirigent vers la scène, la chorale s'interrompt...

Johnny : Désolé de vous interrompre les copains. C'est moi qui est toujours fait la dernière danse de la saison, mais un petit connard me l'a interdit. Je vais vous montrer ce que c'est de danser avec une partenaire sublime. C'est pas seulement une danseuse extraordinaire, c'est aussi un être humain qui m'a appris qu'on peut défendre quelqu'un qu'on aime quelque soient les circonstances. Quelqu'un... Quelqu'un qui m'a appris à découvrir celui que j'étais vraiment : Mademoiselle Frédérique Houseman...

Jack se llève d'un bond, furieux...

Marjorie : Reste assis Jack...

Maintenant, Baby reste seule sur la scène, son regard interrogateur dirigé vers Johnny. Billy prépare l'ultime chanson et "I've Had The Time Of My Life" va commencer...

Johnny et Baby commencent à danser. On entend des voix qui s'élèvent, l'ambiance commence à animer la foule...

Marjorie : Oh ! je crois qu'elle tient ça de sa mère...

Au cours de la danse, Johnny saute dans la salle. Baby est enfin heureuse, elle attend. D'un air entendu, elle prend son élan et enfin, réussit son porté. Toute la salle applaudit et commence à se mêler aux danseurs. Jack embrasse enfin Penny, Gilles danse avec Marjorie et Vivian PRESSMAN quitte la soirée...

Max s'adresse à Tito : Alors toi aussi tu sais jouer cette musique de fou ? L'homme sourit...

Johnny et Baby s'apprêtent à quitter la salle quand Jack les arrête...

Jack : J'ai appris que pour Penny ce n'était pas vous le coupable

Johnny : Bien...

Jack : J'ai été moche avec vous et je m'en excuse... Puis, il regarde sa fille et lui dit : "Tu es merveilleuse sur scène..."

Baby se jette dans les bras de son père...

Maintenant, tout le monde danse : Liza et Billy, Penny et Tito, Max, puis Marjorie et Jack pour enfin s'arrêter sur Baby et Johnny dont les lèvres chantent en silence les paroles de la chanson puis finissent tendrement par s'embrasser...