Johnny : Et si je me tire sans gueuler, ils me payent un supplément !

Baby : J'ai fait tout ça pour rien alors... Je me suis brouillée avec ma famille et de toute façon tu perds ton job, j'ai vraiment fait ça pour rien !

Johnny : Non, non, non Baby, tu n'as pas fait tout ça pour rien. Personne n'a jamais fait ce que tu as fait pour me sauver

Baby : Tu avais raison Johnny, t'as jamais de bol, t'es vraiment un loser

Johnny : Tu te fiches de moi ? je veux pas entendre ça dans ta bouche, jamais...

Baby : J'ai égratigné le héros ?

Johnny : Pfff... !

Johnny très rapidement se dirige sur le pavillon des Houseman, c'est Jack qui lui ouvre...

Johnny : Docteur Houseman est-ce que... Bon, écoutez je me suis fait virer et je sais ce que vous pensez de moi...

Jack : Non, vous ne savez sûrement pas ce que je pense. Vous êtes un salop...

Johnny : Je comprends que vous ayez cette opinion. Vous voulez que Baby soit comme vous, quelqu'un qu'on regarde avec fierté mais elle est comme ça Baby, il faut pas penser du mal d'elle je vous assure...

Jack : Ce n'est pas à vous de me dire ce que je dois penser. Vous êtes juste un séducteur de prisunic qui laisse tomber sa partenaire et l'envoie se faire avorter par un boucher, pendant qu'il séduit lâchement une jeune fille innocente comme ma propre fille

Johnny : Ouais... Je suppose que c'est comme ça que vous me voyez !

Johnny secoue la tête, désorienté et s'en va... Il place ses bagages dans le coffre de la voiture, jette son blouson par une des fenêtres et se place devant Baby

 
Johnny : Oui...

Baby : Je n'arrive pas à imaginer que je vais rester ici sans toi

Johnny : T'auras plus de temps pour jouer au ping-pong ou peut être au golf et avec un peu de chance, tu vas te faire draguer par un beau mec

Baby : Notre couple a surpris tout le monde

Johnny : Ouais ça t'as raison

Ils se mettent à rire. Johnny s'avance et Baby vient se placer dans ses bras...

Johnny : Hm ! Allez Baby sourit... Tout en lui frottant énergiquement le bras

Baby : Je t'aime...

Johnny prend le visage de Baby entre ses mains et lui donne un baiser...

Johnny : Faut que j'y aille...

Johnny la regarde avant de prendre le volant et s'éloigne dans un nuage de poussière. Baby reste immobile, elle regarde la voiture s'éloigner. Baby s'isole, elle est malheureuse. Baby soupire, assise sur son lit prête à enfiler ses bas pour s'habiller, elle arrête son mouvement pensive. Liza arrive et s'asseoit à ses côtés...

Liza : Baby ? Tu veux un brushing ? tu serais mignonne ! non... Tu es belle à ta manière... Petite soeur !

La dernière soirée à la Pension Kellerman débute. Gilles commence à chanter. Ils sont nombreux à participer sur la scène pour le dernier show. Baby est présente, assise à une table avec ses parents. Tous les amis de Johnny sont présents au fond de la salle, silencieux. Robbie arrive dans la salle et Jack se lève et prend une enveloppe dans sa veste...

Jack : Robbie ? Tiens ça arrondira tes fins de mois

Robbie : A propos, je voulais vous remercier d'avoir sauver Penny. Je sais j'aurais pas dû la laisser tomber dans cette situation mais...

Jack : Quoi ?

Robbie : Euh... Je croyais que Baby vous avait raconté. Remarquez je suis pas sûr ! avec ce genre de filles, on peut jamais savoir qui est le père. C'est vrai... Elle cavale tellement !!

Jack, abasourdi, lui reprend l'enveloppe des mains...