Gilles se retire... Johnny remonte furieux à son bungalow

 

Johnny : Mais quel imbécile, complètement incapable de trouver une idée originale, il voulait créer la surprise mais j'en ai des tonnes moi des idées...

Baby : Alors pourquoi tu l'as laissé te parler sur ce ton !

Johnny : Quoi ? Tu veux que je me batte avec le patron ?

Baby : Mais communique au moins tes idées, il est pas différent des autres, je suis sûr qu'il aurait apprécié

Johnny : Tu te fais beaucoup trop d'illusions Baby. Tous les riches c'est des salopards qui voudront jamais m'écouter...

Baby : Mais alors bats toi plus fort, y a aucune raison que tu te laisses faire

Johnny : J'ai besoin de ce boulot, j'ai besoin d'être là moi l'été prochain. Mon père m'a téléphoné aujourd'hui, il m'a dit... il m'a dit "j'ai une bonne nouvelle je t'ai trouvé un travail sérieux"...

Baby : C'est quoi ce travail sérieux ?

Johnny : C'est repeindre les maisons et faire le boulot de plomberie dans les cuisines, les chiottes et les salles de bain

Une porte s'ouvre... Jack Houseman sort accompagné de Liza et de Robbie

Baby : Ohé Johnny ! Elle le tire par le bras et ils se baissent pour ne pas être vu...

Jack : Excellente idée Liza

Liza : J'ai beaucoup étudié la théorie des dominos papa. Si le communisme envahit le Vietnam, il ira jusqu'en Chine

 
Baby : Je crois pas qu'ils aient pu nous voir

Johnny se relève contrarié...

Johnny : Tu veux que je me batte. En attendant je te vois pas te battre. Je te vois pas courir vers ton père pour lui dire que je suis ton mec, c'est ça que tu devrais faire

Baby : Ecoute... Je te promets de le faire mais essaie de comprendre... Avec lui c'est compliqué

Johnny : Je te croirais plus Baby. Je vais te dire t'as jamais eu l'intention de lui annoncer que tu m'aimes... Jamais...

Il quitte Baby qui reste immobile et ne se retourne pas...

L'animateur : Salut ! c'est le cousin Brucie qui vous parle, les vacances sont finies, il va falloir retourner à vos bouquins... Waouh ! ça craint à max

Baby court jusqu'au bungalow de Penny, elle frappe et Penny ouvre la porte. Johnny est assis sur le lit...

Baby : Tu as vu Johnny ?

Johnny se lève, fixe Baby puis Penny et décide de rejoindre la jeune fille dehors. Baby s'approche et l'entoure de ses bras puis embrasse tendrement son épaule...

Baby Je suis désolée...

 
Robbie : Hey ! j'aurais du peut être me faire l'autre frangine... Ben alors Baby, tu fréquentes la racaille ?

Johnny pousse Baby vers l'arrière et saute la balustrade et empoigne sauvagement Robbie...